Le projet de centrale voltaïque

26 mai 2015

centrale-photovoltaique-au-solAbsence de Procès Verbal (PV) du Conseil Municipal du 27 avril
Il est d'usage que le Procès Verbal du conseil précédent soit soumis à l'approbation des conseillers municipaux. Une fois de plus, au prétexte de manque de temps, le PV du conseil du 27/04 n'a pas été présenté. Nous  sommes intervenus pour regretter cet état de fait en soulignant qu'un procès verbal doit relater les discussions et les décisions, à la différence du compte rendu qui est un relevé de décisions soumises au contrôle de légalité à postériori. Comme seul le compte rendu figure sur le site officiel de la Mairie, nos concitoyens ne peuvent pas être correctement informés du travail de leurs élus d'opposition !
Cela est d'autant plus fâcheux que le dernier compte rendu fait état d'un vote unanime du conseil autorisant l'implantation d'une centrale photovoltaïque sur le site de la Guenessière, alors que les élus de Construire l'Avenir de Talmont-Saint-Hilaire avaient clairement indiqué qu'ils étaient d'accord pour permettre à Vendée Énergie, émanation du SYDEV, de se porter candidat à l'appel d'offres de la Commission  Nationale de Régulation de l’Énergie pour présenter un dossier s'appuyant sur notre site communal et NON, d’autoriser un projet sans le connaître ! Nous avons clairement demandé à ce que soit modifiée la rédaction du compte rendu pour le rendre conforme à la réalité. Nous vous tiendrons informés de la suite de ce dossier.

28 avril 2015

Des énergies renouvelables à Talmont-Saint-Hilaire, pourquoi pas ?

Depuis quelques années, nous savons de façon certaine que notre mode de vie basé sur de grandes consommations d'énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) ne pourra pas durer longtemps.
En France, on nous fait croire que l'énergie nucléaire, parce qu'elle ne participe pas à l'effet de serre lié à l'augmentation du carbone dans l'atmosphère, est une énergie fiable et pas très chère. Hors notre parc vieillit et le nouvel EPR (European Pressurized (water) Reactor =Réacteur Pressurisé Européen) en construction à Flamanville, accumule retards, et surcoûts de plusieurs milliards d'euros. Certains affirment qu'il ne fonctionnera jamais. Rappelons-nous le précédent du surgénérateur de Creys Malville appelé super Phénix (pour les plus âgés d'entre nous qui se souviennent) et arrêté définitivement en 1998 !!!
Ainsi, le développement des énergies douces, renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse, méthanisation) est déjà et sera de plus en plus une nécessité absolue si nous voulons conserver notre mode de vie. Quand nous payons notre facture d'électricité, nous payons pour cela (Contribution auService Public d’Électricité -CSPE- environ 9% de la facture).
Hors, une opportunité apparaît dans notre commune. Sur l'emprise de la déchetterie de la Guenessière, une surface de plusieurs hectares, qui ne peut servir à rien d'autre, intéresse un opérateur local, dans de le cadre d'un appel d'offre émis par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), pour la réalisation d'une centrale photovoltaïque.
Saisis pour avis lors du conseil municipal du 27/04/2015, les élus de Construire l'Avenir de Talmont-Saint-Hilaire, ont donné un avis favorable strictement encadré : accord pour que l'opérateur puisse participer à l'appel d'offre, et rien d'autre !
Lorsque nous serons saisis d'un éventuel projet industriel, nous serons très vigilants quant aux caractéristiques techniques, à ses conséquences environnementales  techniques, et aux retombées financières pour notre collectivité (conditions de mise à disposition du terrain, taxes professionnelles à percevoir...).
Il vaut mieux avoir des ressources supplémentaires liées à une activité économique propre, que d'augmenter indéfiniment les impôts locaux chaque année !
Mais c'est un dossier dont nous aurons l'occasion de reparler, car il faudra plusieurs années pour le réaliser.

27 avril 2015

centrale-photovoltaique-au-solQUESTION N°4 : À la lecture du projet de délibération qui nous avait été soumis, nous avions compris qu'il s'agissait d'autoriser la société d'économie mixte Vendée Énergie à implanter une centrale photovoltaïque au sol sur le site d'enfouissement de la Guénessière (terrains impropres à l'agriculture).
Une mauvaise rédaction du texte fourni nous a induits en erreur : il ne s'agissait que d'autoriser l'opérateur Vendée Énergie à participer à un appel d'offre lancé par la CRE (Commission de régulation de l'énergie). Pour l'instant, cette centrale n'est qu'une intention de projet et toute information aux citoyens sera fournie en temps utile si le projet est retenu. Nous avons donné un avis favorable strictement encadré : accord pour que l'opérateur puisse participer à l'appel d'offres, et rien d'autre !